19 bis rue Thabaud Boislareine, 36000 Châteauroux

epudf.ic@gmail.com – 06 52 60 04 57

La panoplie de la foi

12 juillet 2021 - Editoriaux

La vie est un combat ! Combat dans le monde contre la pauvreté, l’injustice, la violence. L’Évangile nous invite à ne pas nous retirer du monde, mais à nous y engager à la suite du Christ. Et la vie est aussi un combat intérieur : il y a en nous beaucoup d’indifférence, d’égoïsme, de tentation de découragement, et sans cesse, vivre, c’est surmonter tout cela pour que triomphent la vie, l’amour et la paix. Christ nous a précédés dans ce combat, il a donné sa vie pour cela, et nous invite à œuvrer à sa suite pour que notre monde s’approche autant que possible du Royaume de Dieu.

Et Dieu ne nous laisse pas sans ressource dans ce combat, il donne des armes formidables qu’il nous faut prendre. Paul en donne la liste en Éphésiens 6:13ss. Armes qui sont plus défensives qu’offensives, plutôt là pour protéger, donner la force de supporter le mal sans périr, sauf la dernière : l’épée de la Parole.

Ayez la vérité pour ceinture
La ceinture est ce qui tient l’ensemble de l’équipement, elle fait la cohérence.
Et la vérité dont il est question n’est pas doctrinale ou humaine, c’est la vérité de Dieu, son projet créateur, ce qu’il révèle du sens de sa création auquel nous sommes invités à contribuer. La clé de notre vie et ce qui lui donne son sens est donc ce projet, cet idéal pour lequel nous sommes prêts à nous battre. Il faut savoir où aller, être dirigé par une visée ferme vers le but qui nous est révélé dans l’Évangile.

Revêtez la cuirasse de la justice
La cuirasse couvre le cœur et les organes internes. Quant à la justice, elle n’est pas celle des hommes, elle concerne les actes justes par rapport à la volonté de Dieu pour agir fidèlement à l’Évangile. Avoir des actes justes est un bon point de départ et une force, quelle que soit notre foi. Et on peut voir cette cuirasse comme un don : la volonté de Dieu nous est donnée, c’est un cadeau, adhérez à ce projet de Dieu, ce sera la plus grande de vos forces.
On peut revêtir cette cuirasse, comme on revêt le Christ ou un vêtement. Il ne s’agit pas de changer de nature, mais la façon avec laquelle nous agissons nous donne une force qui n’est sans doute pas qu’extérieure.

Mettez pour chaussures les dispositions de l’Évangile de la paix
Les chaussures donnent-elles la paix ordinairement ? Oui peut-être qu’en protégeant les pieds on peut marcher sans crainte de se blesser. Les chaussures libèrent du souci d’avoir peur sans cesse de mal faire ou de faire un faux pas. C’est cela l’Évangile de la paix : nous n’avons pas à craindre de pécher, d’être coupable, de ne pas être à la hauteur, Dieu, lui, nous donne sa grâce, sa paix, nous fait confiance. Nous pouvons marcher avec assurance, pleins de paix et pour faire la paix.

Prenez le bouclier de la foi pour éteindre les traits enflammés du Malin
Le bouclier romain était énorme et protégeait toute la hauteur du soldat ! La foi, là, n’est pas le sentiment religieux, mais la certitude, l’adhésion ferme de ce en quoi l’on croit comme idéal de vie : l’amour, le pardon, la grâce et la paix… Le Malin, c’est le diable, le tentateur, celui qui fait douter de la validité de notre combat. Notre forte adhésion à l’Évangile nous en préserve, et «là où il y a une volonté, il y a une voie». Et ces boucliers s’imbriquaient les uns dans les autres pour faire un mur. C’est la force de la communauté qui partage une même foi. Nous ne sommes pas seuls, mais avec une multitude de frères et de sœurs.

Recevez le casque du salut
Le casque protège la tête. Le plus important. Le salut de Dieu me sauve de la culpabilité, de l’absurde et de toute menace. Cela me donne une force extraordinaire. « Salut », c’est le nom en hébreu de notre sauveur : Jésus ! Les pompiers ont un casque emblématique de leur uniforme. Moi, mon casque, c’est Jésus !

L’épée de l’Esprit qui est la parole de Dieu
La dernière est la seule arme offensive, mais il est bien dit « de l’Esprit ». Il ne s’agit donc pas de violence physique, mais de combat spirituel. Ma seule arme, c’est la Parole de Dieu, c’est la Bible. Arme contre tout le mal, toute tentation. Elle peut réduire en pièce tout obstacle à la réalisation du Royaume de Dieu en moi, laminer la paresse, le découragement et toute tentation. Avec cette Parole, rien ne peut me résister.

« Et avec Dieu et grâce à Dieu, en tout et pour tout je suis que vainqueur par celui qui m’a aimé » (Romains 8:37).

Louis Pernot, pasteur à l’EPU de l’Etoile (EPUdF-Paris) et théologien

Faire un don